Tout le monde en parle.

Le mandant de refonte pour ce talk-show télé de Radio-Canada, devenu rapidement la messe
dominicale de plus d’un million de spectateurs par semaine, fut autant graphique que technique.
La postproduction hebdomadaire demandait une entière dépendance de la production. Une fois
le concept et la direction graphique approuvés, des gabarits After-Effects furent livrés à la
production pour combler cette demande d’autonomie.